Le culte de la Liberté

Le culte de la Liberté

samedi 10 avril 2021

Lettre pastorale Pâques 2021

Ma lettre aux chrétiens du 2 avril 2021.


Chers Frères et Sœurs en Christ,

Christ est ressuscité !

Au milieu des troubles et des menaces autour d’une épidémie qui n’en finit pas, nous nous apprêtons à fêter Pâques. Plus que jamais, cela se fait dans un monde qui a tourné le dos à Christ. Il reste encore quelques souvenirs de l’Evangile, mais ils disparaissent chaque année un peu plus. En même temps, des problèmes de moins en moins gérables apparaissent dans tous les coins de notre monde. « Christ est ressuscité ! » est de moins en moins audible au fur et à mesure que notre société plonge vers l’Apocalypse.

Mais « Christ est ressuscité ! » n’était pas un message adressé d’abord au monde. Il s’adresse d’abord aux disciples du Christ. A la première Pâque chrétienne, le message inquiète les autorités, mais sans plus. Ils ne peuvent le comprendre car il dépasse totalement le cadre de leur pensée. Leur raison n’a aucune place pour une telle réalité nouvelle. Mais la nouvelle transforme les chrétiens. Leur nuit se change en jour, leur deuil en joie et leur désespoir en espérance. Christ est ressuscité : tout est désormais possible ! Malgré la résistance et la persécution, ils se sont mis à répandre cette nouvelle par leurs vies transformées autant que par leur conviction profonde. Le résultat a été que l’Evangile a pénétré partout, des palais jusque dans les prisons.

Nous sommes les héritiers de leur témoignage. Ils étaient au début d’un mouvement mondial. Nous sommes au bout de ce mouvement. Nous sommes passés d’un petit groupe de disciples engagés à une foule innombrable de « chrétiens » de nom. Tantôt ici, tantôt là-bas, des persécutions violentes ont cherché à exterminer les disciples de Jésus. Mais ils n’ont pas abandonné. Leur foi en le Christ vivant les a encouragés, même quand tout était contre eux. Aujourd’hui, 340 millions de chrétiens vivent sous des régimes de persécution. Cela va de la violence meurtrière des djihadistes jusqu’à la pression inlassable du régime chinois. Derrière ses manifestations visibles de la haine, nous reconnaissons la lutte sans relâche du dragon d’Apocalypse 12 qui cherche à dévorer quiconque met sa confiance dans le Christ.

C’est en nos temps si « éclairés » et si modernes que tout cela arrive à son point culminant. Un virus en est la concrétisation, et le prétexte de l’ultime soumission qui réunira le monde contre Dieu et contre son Christ. Contre toute raison logique et réfléchie, la science et la politique réunissent leurs forces pour contrôler l’humanité afin de la « sauver ». Malheur aux récalcitrants qui persistent à réfléchir indépendamment des média. Malheur encore plus à ceux et celles qui veulent rester fidèles à Christ, l’ennemi juré du pouvoir qui s’installe.

Laissez-moi reprendre une nouvelle du dernier bulletin de Portes Ouvertes :

La persécution devient numérique

Du contrôle d’internet à la recherche de cas contacts dans le cadre de la Covid-19, le nœud coulant de la surveillance se resserre autour du cou de l’Eglise. Imaginez que vous participiez à une rencontre d’église en ligne et que le lendemain vous soyez menotté ! C’est ce qui est arrivé il y a quelques mois à des chrétiens chinois. « Même si c’est un cas isolé, cela s’est produit et peut se reproduire », affirment les partenaires de Portes Ouvertes. Le contrôle constant sous couvert d’enrayer la pandémie sert de prétexte : il s’agit de faire fonctionner la société « dans une nouvelle normalité ».

Portes Ouvertes, avril 2021

Ne nous faisons aucune illusion : la nouvelle normalité sera une société sans chrétiens, sans Bible, sans Dieu, sans église et sans Christ. Ne nous abusons pas à croire que l’Internet sera la réponse magique aux restrictions imposées. Entre les mains athées des puissants, Internet est un outil rêvé pour toujours plus de contrôle. Ne lui faisons pas confiance ! Que jamais il ne remplace la vie !

Si la peur vous fait fuir vos frères et sœurs en chair et en os pour vous réfugier dans une église numérique, tout le monde sera perdant, et vous le premier. Le Covid est une arme contre nous, et trop de chrétiens se laissent manipuler, apeurer et isoler. Ils se laissent vaincre sans même s’en rendre compte ! Cette pandémie (une plandémie ?) est un prétexte pour soumettre les gens. Et cela a un succès retentissant !

Refusons la peur. Ayons la sagesse élémentaire d’une vraie protection physique (vitamine D, zinc) et vivons notre foi et notre église sans anxiété. Cette église de notre temps va sans doute devoir être plus petite et plus discrète. C’est une des grandes leçons de l’Eglise persécutée et nous devrons prendre à cœur cette leçon. « La grande foule » est devant le trône de l’Agneau, Apocalypse 7.9, et pas nécessairement dans nos bâtiments de culte. L’Evangile doit être annoncé, mais les églises devront apprendre à vivre sous le radar. Au lieu de languir après le retour de temps définitivement révolus, sachons nous adapter à notre situation de fin de monde avec courage et foi. Cherchons à vivre cette foi en petits groupes, autour d’une Bible ouverte et unis dans la prière. Préparons-nous à des temps difficiles en sachant que nous ne sommes pas seuls. Mais ne laissons pas les autorités nous interdire une vie d’église ! Non, je ne prêche pas la révolution, même s’il y a de quoi ! Mais ne restons pas seuls et ne laissons pas des frères et sœurs dans la solitude et l’isolement. Réunissons-nous par petits groupes. Certains le font déjà. Pourquoi ne pas faire comme eux ?

Christ est ressuscité ! Cela a constitué un appel puissant à l’action pour les premiers chrétiens. Quand l’Esprit-Saint leur est donné, cinquante jours plus tard, ils ne peuvent plus rester tranquilles. Et nous, pouvons-nous rester tranquilles en attendant patiemment que cette étrange pandémie se passe ? Agissons avec sagesse et détermination ! Christ est ressuscité !

 

Je vous ai déjà écrit sur la situation sanitaire dans ma lettre précédente de janvier 2021 et je n’y reviendrai donc pas ici. Maintenant que la pression étatique et médiatique augmente – sans raison réelle, nous disent beaucoup de médecins – restons fermes dans nos convictions. Si cela vous intéresse, sachez que je partage régulièrement des nouvelles à ce sujet sur mon compte Facebook.

 

Je termine par ces mots connus de l’apôtre Pierre :

“Ne vous laissez pas distraire, soyez vigilants. Votre adversaire, le diable, rôde autour de vous comme un lion rugissant, qui cherche quelqu’un à dévorer. Résistez-lui en demeurant fermes dans votre foi, car vous savez que vos frères dispersés à travers le monde connaissent les mêmes souffrances. Mais quand vous aurez souffert un peu de temps, Dieu, l’auteur de toute grâce, qui vous a appelés à connaître sa gloire éternelle dans l’union à Jésus-Christ, vous rétablira lui-même; il vous affermira, vous fortifiera et vous rendra inébranlables. A lui appartient la puissance pour toujours. Amen !” (1Pierre 5.8-11)

 

Votre pasteur


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire