Le culte de la Liberté

Le culte de la Liberté

jeudi 9 décembre 2021

Le défi des non-vaccinés

 

Nos hôpitaux seraient sous pression à cause des non-vaccinés, nous dit-on. Il y a un moyen relativement simple pour corriger cela. Beaucoup de non-vaccinés disent que l’on peut et que l’on devrait soigner le Covid avec de l’Ivermectine et le prévenir en prenant de la vitamine D, de la vitamine C et du zinc. 
[1]

Pourquoi ne pas les prendre au mot ?

Pour cela, deux mesures très simples suffisent :

1. Le gouvernement autorise le traitement précoce des non-vaccinés avec de l’Ivermectine par les médecins généralistes et encourage les gens à booster leur immunité avec les vitamines D et C et avec du zinc.

2. Le gouvernement rendra toute hospitalisation pour Covid pour les non-vaccinés conditionnelle à la poursuite au préalable d’un tel traitement.

Nous verrions en relativement peu de temps une diminution, peut-être rapide, des hospitalisations (si celles-ci sont effectivement causées principalement par les non-vaccinés).

Il y aurait deux conséquences possibles :

Soit, comme semblent le croire nos “experts”, cela n’aura aucun résultat. Dans ce cas, leurs arguments seront d’autant plus crédibles et, qui dit, il y aura peut-être une augmentation sur le plan des vaccinations … même si cela ne semble pas avoir eu un résultat appréciable en Flandre où le taux de vaccination est déjà au-dessus de 90% et où l’épidémie flambe malgré cela et même plus qu’ailleurs ...

Soit le résultat sera positif, comme le disent beaucoup de médecins qui soignent les malades du Covid avec ce moyen. Dans ce cas, on pourra discontinuer une vaccination qui coûte cher et qui comporte de grands risques de santé publique.

Le gouvernement est-il prêt à relever ce défi ?




[1] Par jour : 2000-3000 UI vitamine D, 200-500 mg vitamine C, 15-20 mg zinc. Plus on fréquente du monde, plus il faut augmenter les doses. L’Ivermectine peut aussi se prendre en préventif.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire