Le culte de la Liberté

Le culte de la Liberté

mercredi 31 août 2022

Agissons contre la désinformation !

 
On prétend assez facilement que certains répandent de la désinformation. J'ai donc décidé de traduire cet article rempli de bon sens qui s'attaque à cette question.

Si vous voulez prouver à l'auteur qu'il a tort, vous pouvez m'envoyer votre réaction. Je la traduirai et je la lui ferai parvenir.
Agissons contre la désinformation !


Comment vous pouvez nous aider à retrouver la vérité

Steve Kirsch

29-8-2022

 

Je viens de recevoir un mail d’un ancien médecin de Stanford qui m’a écrit :

« Steve, je vous respecte et je respecte tout ce que vous avez accompli. J’ai regardé attentivement les articles que vous avez envoyés et je n’ai rien vu qui m’impressionne. Je ne veux pas m’engager plus en avant avec vous sur ce sujet. Comme je l’ai déjà dit, j’espère que vous trouverez un autre usage pour votre temps, votre talent et votre argent – le monde en a besoin. »

Je serais heureux de trouver un autre usage de mon temps si quelqu’un voulait bien prendre quelques minutes pour nous expliquer, à moi et à mes collègues, en quoi nous nous sommes trompés. Mais jusqu’à présent, il n’y a eu aucun personne.

Je serais même prêt à payer quelqu’un pour qu’il prenne le temps de nous convaincre. Mais ils abandonnent assez vite lorsque je leur demande d’expliquer toutes les anomalies que nous avons observées, comme énumérées sur la liste ci-dessous.

Je voulais donc expliquer clairement comment nous nous sommes retrouvés coincés sur le mauvais chemin et ce qu’un Bon Samaritain pourrait faire pour nous remettre sur le bon chemin.

Des volontaires ?

Comment nous convaincre que nous avons tort : une liste pratique

Voici une liste des choses qui me dérangent, ainsi que mes collègues "diffuseurs de fausses informations" :

1.            Personne dans le domaine de la santé publique, où que ce soit dans le monde, ne demande l’autopsie des personnes décédées dans les 30 jours suivant la vaccination (en utilisant les techniques de coloration appropriées pour détecter la protéine spike). Pourquoi les autorités sanitaires ne voudraient-elles pas connaître la vérité et prouver que nous avons tort ? Si les vaccins sont sûrs, cela les disculperait, nous démasquerait tous en tant que diffuseurs de fausses informations et réduirait l’hésitation à se faire vacciner. À notre avis, la seule raison de ne pas vouloir connaître la vérité est le fait de savoir que cela révélerait que les vaccins sont dangereux. Si ce n’est pas la raison, quelle est-elle ?

2.            Le nombre impressionnant de décès de jeunes médecins au Canada après la vaccination est vraiment troublant. Il est clair que nous nous sommes tous trompés et que les vaccins ne les ont pas tués du tout. Alors, pouvez-vous nous dire simplement ce qui l’a fait ? Le taux de décès parmi les jeunes médecins au Canada est 23 fois le taux habituel après le 2e booster. Dites-nous simplement comment vous savez avec certitude qu’aucun de ces médecins n’est mort à cause du vaccin. Nous demander de "faire confiance aux autorités" ne va pas nous convaincre.

3.            Les données et études officielles sur lesquelles les gouvernements s’appuient pour faire leurs affirmations ne sont pas fiables. Avons-nous fait fausse route ? Discutons-en. Ces études comprennent :

a)    Les données de l’essai Pfizer. Voir cet article qui documente la fraude.

b)    L’étude Rosenblum qui n’a pas réussi à expliquer de manière adéquate les taux de mortalité élevés signalés dans le VAERS. Ce ne sont pas les médecins qui ont signalé un plus grand nombre de décès, c’est l’argument qu’ils avancent, appuyé sur aucune donnée dans l’article. Ça ne passe pas. Lorsque nous avons essayé de parler aux auteurs pour obtenir des éclaircissements, le CDC a ignoré nos demandes. Ce n’est pas ainsi que l’on inspire confiance. Cet article s’appuie également sur un article VSD absurde (l’article "fontaine de jouvence") que le CDC refuse également de défendre.

c)    Les données de l’ONS britannique. Voir cet article.

4.            Il n’y a pas d’études observationnelles prospectives fiables après la mise sur le marché qui montrent que les vaccins sont justifiés. S’il y en a, donnez-nous les URL. Nous avons dû les manquer.

a)           Nous avons des anecdotes troublantes qui sont incompatibles avec le discours sur des vaccins "sûrs et efficaces". Même si nous prenons les deux anecdotes (mariage et podologue) d’une célébrité (Wayne Root), personne ne peut les expliquer.

b)           Où sont les études "appropriées" montrant que les vaccins sont "sûrs et efficaces" ? Nous ne les avons vues pour aucun vaccin. Les études que nous avons montrent le contraire (voir cet article). Où sont les études contraires ?

5.            Toutes les anecdotes du monde réel comparant les taux de blessures et de décès entre les deux groupes (vaccinés et non vaccinés) que nous avons vues montrent de manière très cohérente que les vaccins causent plus de dommages que de bénéfices. Mon Substack est rempli de ces articles. Par exemple, lisez les histoires des travailleurs de la santé ici. Comment les expliquer si les vaccins sont si sûrs ? Voir aussi l’étude de Mathew Crawford à San Diego, qui montre que les vaccins sont plus susceptibles de vous conduire à l’hôpital ou de vous tuer, contrairement à ce que l’on nous dit. Si c’est faux, expliquez pourquoi c’est faux et dites-nous où trouver les articles "tout va bien dans notre hôpital", nous aimerions bien vérifier les données qui s’y trouvent. Jusqu’à présent, personne dans aucun hôpital ne veut nous montrer les données pour une raison quelconque. C’est frustrant pour nous.

6.            Il y a un manque d’anecdotes pro-vaccins où le groupe vacciné a fait nettement mieux en termes de mortalité et de morbidité que le groupe non vacciné.

a)    Voici ce qui s’est passé quand je les ai demandées : Je n’ai rien eu. Voir cette enquête Gab, par exemple : 


b)    Je ne prétends pas que les histoires pro-vax n’existent pas; je prétends simplement que je n’en ai trouvé aucune dans aucune des enquêtes que j’ai réalisées (y compris des enquêtes réalisées par des tiers impartiaux).

7.            Nous pensons que les vaccins COVID ont tué des centaines de milliers d’Américains et en ont blessé des millions d’autres. Il existe de nombreuses méthodes indépendantes que les gens ont utilisées pour valider cela. Fox News et Media Matters ont mis en doute les chiffres mais ont refusé d’enquêter sur les données. Pourquoi ? Les preuves sont là. Le Dr Naomi Wolf a vérifié les chiffres de manière indépendante en utilisant ses propres sources. Personne d’autre ne s’est intéressé à la vérification de ces faits, ceux que j’avance ou ceux de toute autre personne ayant des opinions similaires.

8.            Il nous semble que le système de santé est poussé de manière perverse à promouvoir le vaccin, à suivre les protocoles gouvernementaux et à maximiser le nombre de personnes pouvant être comptabilisées comme décès dus au COVID. Ils ne sont pas récompensés pour leur créativité et pour avoir sauvé des vies. Ceci est documenté à de nombreux endroits. Si nous récompensions les hôpitaux pour avoir sauvé des vies, la pandémie serait terminée instantanément. Mais notre gouvernement ne veut clairement pas faire ça. Ils encouragent les résultats qu’ils veulent obtenir : un nombre massif de décès dus au COVID. Avons-nous tort ?

9.            Le nombre de décès dus au COVID nous semble avoir été exagéré par un facteur supérieur à 5. C’est ce qui ressort des données du Nouveau-Mexique, où l’un de mes contacts a examiné tous les dossiers de décès et a constaté que 5 des 6 décès dus au COVID avaient des codes CIM10 incompatibles avec un décès dû au COVID. Voir cet article pour plus de détails sur le Nouveau-Mexique. Avons-nous fait une erreur ? Pouvons-nous voir votre analyse des mêmes données ?

10.         Les conseils des Centers for Disease Control ne sont pas fondés sur des données scientifiques rigoureuses, par exemple, les masques, les confinements, le dernier vaccin combiné ne peut être administré si l’on n’a pas reçu la série primaire, etc. Par exemple, l’étude la plus récente montre une corrélation statistiquement significative entre les pays où le respect du masque est élevé et une mortalité plus élevée. Le Dr Scott Atlas a fait une excellente présentation de toutes ces absurdités. A-t-il tort ? Peut-on en parler ?

11.         Plus de personnes sont mortes à cause du traitement qu’elles ont reçu à l’hôpital pour le COVID qu’à cause du virus lui-même. La preuve en est que je me fais taper sur les doigts chaque fois que je fais une enquête demandant aux gens combien de personnes sont mortes du COVID par rapport au vaccin COVID. On me répond : "Tel membre de ma famille est mort des protocoles de traitement du COVID, pas du COVID". Cela est confirmé par des enquêtes comme celle-ci qui montrent que la pandémie est causée par les hôpitaux et non par le virus. Donc, si c’est le virus qui tue les gens, pourquoi tant de gens croient-ils que ce sont les protocoles hospitaliers ? 


12.         Aucun responsable gouvernemental n’accepte d’avoir une discussion ouverte sur tout cela avec des scientifiques qualifiés qui ne sont pas d’accord. Au lieu de cela, ces scientifiques sont censurés, enlevés des discussions et intimidés. Voici un exemple de ce qui s’est passé lorsque trois scientifiques canadiens de haut niveau ont défié un membre du gouvernement : le gouvernement s’est défilé. Sont-ils trop occupés pour défendre leur position ? Avons-nous choisi un jour inopportun où personne n’était disponible ? Nous ne comprenons pas pourquoi ils ne répondent pas du tout à l’invitation.

13.         Les médecins qui veulent parler de ce qu’ils voient sont menacés de se voir retirer leur licence ou leurs titres, notamment Paul Marik, Peter McCullough, Pierre Kory et d’autres. Nous ne comprenons pas pourquoi les médecins qui parlent de ce qu’ils observent devraient être réduits au silence. Cela semble contraire à la science.

14.         Les médecins qui proposent des traitements viables pour le COVID ont été ignorés, comme le FLCCC, Fareed et Tyson. Nous ne comprenons pas pourquoi ils agissent ainsi, car nous pensions qu’ils voulaient sauver des vies. Puisque cela ne semble pas être l’objectif, pouvez-vous expliquer quel est l’objectif ?

15.         Le CDC n’est pas intéressé par la découverte de signaux de sécurité (il n’a pas examiné les données du VAERS avant avril 2021), et il ne dira pas non plus aux médecins légistes d’effectuer les tests appropriés pour découvrir si les vaccins ont tué des gens ou non. Selon nous, toute personne décédée dans les 30 jours suivant l’administration de ces vaccins devrait subir les tests appropriés pour déterminer si le vaccin est impliqué dans le décès et les résultats devraient être rendus publics. Nous pensons qu’ils ne le font pas parce qu’ils savent ce qui va se passer. Mais si ce n’est pas la raison, quelle est la vraie raison ?

16.         La Maison Blanche, le Médecin General, les CDC, la FDA et le Président Obama ont déclaré que la désinformation est un problème sérieux et qu’elle a coûté des vies. Nous sommes d’accord. Nous voulons aussi mettre fin à la désinformation. Nous ne sommes pas d’accord sur la question de savoir qui est responsable, c’est tout. À cette fin, nous avons offert nos têtes sur un plateau d’argent au CDC pour qu’il nous démystifie. Ils ont refusé notre offre. Notre offre était simple : nous voulons parler de 20 sujets que nous leur donnerons à l’avance et vice-versa. Il s’agit d’un appel enregistré en livestream puisqu’il présente un intérêt pour le public. Nous ferons venir 10 experts pour couvrir tous les sujets. Le CDC peut faire venir autant d’experts qu’il le souhaite. Le CDC fixe les règles, l’heure et la date. Nous avons été sidérés par l’absence d’intérêt. Pourquoi ne voudraient-ils pas faire comprendre au public américain que nous sommes du mauvais côté de l’histoire ? Puisqu’ils prétendent avoir les faits de leur côté, cela devrait être une victoire facile. Pouvez-vous nous dire comment lancer ce débat ?

17.         Bobby Kennedy a également essayé d’obtenir un débat sur la sécurité de tous les vaccins au cours des 20 dernières années. Pouvez-vous nous dire pourquoi personne ne veut débattre avec lui ? C’est manifestement un expert à en juger par son livre. Que devons-nous faire pour obtenir un débat ?

18.         Êtes-vous d’accord avec cette tribune libre du professeur Vinay Prasad de l’UCSF ? Si non, pourquoi ? Nous sommes perplexes car lorsque nous demandons à des scientifiques d’autres domaines ce qu’ils pensent de cet éditorial, ils disent sans hésiter que le professeur Prasad a tout à fait raison. Mais lorsqu’il s’agit du COVID, tous les débats sont écartés. Nous ne comprenons pas ce qui, dans la science, fait que ce n’est pas une solution quand le sujet est les vaccins.

19.         Les mandats scolaires. Nous sommes déconcertés par ceux-ci. Pourquoi les enfants doivent-ils être vaccinés ? La vaccination n’empêche pas la propagation du COVID et, en fait, les données montrent qu’elle rend les gens plus susceptibles d’être infectés, hospitalisés ou de mourir. Même le CDC reconnaît maintenant qu’il n’y a aucune raison de traiter les personnes vaccinées différemment des personnes non vaccinées. Alors pourquoi les vaccins sont-ils toujours obligatoires dans les écoles ? Lorsque les étudiants demandent le raisonnement scientifique, personne dans l’administration ne veut le fournir. Les écoles reçoivent-elles de l’argent du gouvernement pour se conformer à la loi ? Pourquoi ne pas admettre que les écoles obligent les enfants à prendre quelque chose qui pourrait les tuer parce qu’elles sont payées très cher pour le faire ? Kim Iversen n’arrive pas non plus à comprendre. Regardez cet épisode avec Joni McGary de No College Mandates. Joni dit que les universités ne répondent pas lorsqu’on leur demande une justification scientifique, si ce n’est qu’elles s’en remettent au CDC, ce qui est absurde puisque le CDC dit maintenant que vaxxé = non-vaxxé. Alors pourquoi les écoles et les universités rendent-elles obligatoires les vaccins COVID ?

20.         Il y a bien plus de 100.000 personnes qui connaissent quelqu’un qui est mort subitement peu après avoir reçu le vaccin COVID. Ce nombre est vérifiable de manière indépendante. N’est-ce pas beaucoup de décès soudains après l’administration d’un vaccin sûr et efficace qui ne tue personne et pour lequel le groupe de traitement de l’essai clinique a signalé moins d’événements indésirables graves que le groupe placebo ? Expliquez comment cela est possible. Plus de 100.000 personnes, ce n’est pas juste de la "malchance" ou une "coïncidence".

21.         Les embaumeurs du monde entier voient des caillots sanguins bizarres chez les personnes qui meurent soudainement. Ils étaient tous vaccinés. Si ces caillots ne sont pas causés par le vaccin, qu’est-ce qui peut bien les provoquer et comment se fait-il que personne ne les étudie ?

22.         Le professeur Jeff Sachs, qui dirige le groupe indépendant chargé de trouver les origines du SRAS-CoV-2, a déterminé que le virus a probablement été fabriqué par l’homme à l’aide de technologies provenant de laboratoires biologiques américains. Cela correspond à tout ce que nous avons vu. Quand cela a été révélé, tout à coup, personne n’a voulu en savoir plus. Pourquoi cette soudaine perte d’intérêt pour l’origine ? Pourquoi les laboratoires américains et l’Institut de virologie de Wuhan ne coopèrent-ils pas avec les enquêteurs s’ils n’ont rien à cacher ? Peut-on avoir une discussion publique à ce sujet ? Par ailleurs, comment se fait-il que Moderna n’ait jamais expliqué comment sa séquence de 19-nt s’est retrouvée dans le virus SRAS-CoV-2 ? Et comment le professeur Kristian Andersen a-t-il pu déterminer que le virus était d’origine naturelle quelques jours seulement après avoir affirmé qu’il était d’origine humaine, sans aucune donnée supplémentaire ? Et pourquoi a-t-il supprimé tous ses tweets juste après que Chris Martenson l’ait interpellé à ce sujet ? Nous sommes toujours déconcertés par tout cela. Nous sommes sûrs qu’il y a une explication innocente mais le professeur Andersen ne veut pas nous en parler. On dirait qu’il a peur de la caméra tout d’un coup. Pourquoi ?

23.         Nous avions tous de bons emplois avant les vaccins COVID et aucun d’entre nous n’était connu comme "propagateur de désinformation". Pourquoi avons-nous tous accepté une réduction de salaire pour devenir des propagateurs de désinformation sur le même sujet et au même moment ? Qui coordonne tout cela ?

24.         Et enfin, qu’en est-il de Maddie de Garay ? Elle était paralysée moins de 24 heures après son injection Pfizer. Elle est toujours paralysée. La FDA a promis d’enquêter. S’il vous plaît, expliquez-nous : 1) pourquoi cela n’a jamais été signalé dans les essais cliniques, 2) pourquoi personne dans les comités de la FDA et du CDC n’était au courant, et 3) pourquoi la FDA et le CDC ne l’ont jamais appelée. Il s’agit d’une fraude dans les essais cliniques, Janet Woodcock le savait, mais ils n’ont rien fait d’autre que de promettre d’enquêter, ce qu’ils n’ont pas fait. Dites-moi comment je me suis trompé.

Les médecins traditionnels sont formés à ne prêter attention qu’à ce que disent les autorités (y compris les directives de pratique), à ce qui figure dans les essais randomisés de phase 3 et dans la littérature médicale évaluée par les pairs, et à ignorer tout le reste. C’est une énorme erreur.

Les vrais scientifiques utilisent toutes les preuves disponibles pour déterminer quelle hypothèse est la bonne. Il n’y a qu’une seule vérité ici et nous ne devrions pas ignorer l’abondance de preuves que nous avons sous les yeux.

Norman Doidge a écrit un excellent article à ce sujet, intitulé "Medicine’s Fundamentalists", qui traite de "l’approche fondée sur toutes les preuves disponibles". Il devrait être lu par tous les médecins américains. C’est ainsi que fonctionne la science.

Lorsque nous examinons toutes les preuves disponibles, une histoire très cohérente se dessine pour nous : les vaccins sont un désastre.

Voici un petit échantillon des preuves que nous prenons en compte pour former notre position. Toutes ces sources sont cohérentes entre elles et montrent que les vaccins devraient être arrêtés. Comment cela peut-il se produire si les vaccins sont sûrs ?

  1. Les données du VAERS
  2. Données des gouvernements du monde entier (voir l’étude de Crawford)
  3. Sondages de ceux qui me suivent
  4. Sondages de tiers
  5. Témoignages de professionnels de la santé
  6. Sondages en direct auprès du public
  7. Rapports de blessures et de décès de ceux qui me suivent
  8. Statistiques des contacts directs avec les médecins
  9. Les décès en excès signalés par les assurances, en particulier chez les jeunes Américains (Ed Dowd s’est fait le champion de cette question).
  10. Les statistiques des embaumeurs montrent des caillots sanguins bizarres dans 93% des corps, ce qui n’a jamais été vu auparavant.
  11. Augmentation spectaculaire des commandes de cercueils pour enfants après l’introduction des vaccins pour enfants.
  12. Décès ou incidents d’athlètes, de célébrités ou de pilotes. Il s’agit de décès "à la vue du public" rapportés dans les médias.
  13. Le manque d’intérêt pour la réalisation d’autopsies sur toute personne décédée "de manière inattendue" dans les 60 jours suivant une vaccination/booster COVID, en effectuant les tests appropriés pour déterminer si le vaccin a pu causer le décès.
  14. L’augmentation considérable des taux de syndrome de mort subite des adultes (SADS).
  15. Le nombre de personnes qui meurent en pleine vue devant les caméras (nous n’avons jamais vu cela auparavant).
  16. Le nombre de jeunes médecins qui meurent au Canada peu après une dose de vaccin (jamais dans l’histoire du Canada on n’a vu quelque chose comme 30 décès post-vaccin chez de jeunes médecins).
  17. Le manque d’anecdotes positives. Par exemple, où sont les histoires genre Wayne Root où ce sont les non-vaccinés qui souffrent de blessures et de décès ? Je n’en connais AUCUNE.
  18. Le manque de débats : personne qui soutient le récit dominant ne se mettra d’accord sur la caméra pour débattre avec QUICONQUE de notre côté du récit. Cela inclut le CDC, la FDA, et les compagnies pharmaceutiques.
  19. Des médecins et des infirmières respectés dans les meilleurs hôpitaux ont obtenu de fausses cartes de vaccination. C’est particulièrement révélateur car ils risquent une peine de 10 ans de prison plutôt que d’obtenir un vaccin "sûr et efficace". Pourquoi feraient-ils cela ?
  20. Il existe des articles clés présentant de très graves lacunes, comme l’étude Rosenblum publiée dans Lancet, et le CDC ne laisse personne parler aux auteurs pour les interroger sur l’article.
  21. Le CDC ne divulgue pas l’URF (facteur de sous-rapport) du VAERS. Ils savent comment le calculer mais ne le font jamais. Ils ne l’évoquent même pas lors des réunions de l’ACIP. C’est de la corruption évidente.
  22. Il y a eu plus de décès dans le groupe vacciné que dans le groupe non vacciné dans l’essai Pfizer. Alors comment pouvons-nous savoir qu’aucune des personnes qui sont mortes dans le groupe vacciné n’est morte à cause du vaccin ? Nous ne le savons pas, car ils n’ont jamais effectué les tests appropriés pour faire cette évaluation. Nous sommes simplement censés leur faire confiance.
  23. Il n’y a pas d’études prospectives suivant 1000 personnes ou autres dans les groupes vaccinés et non vaccinés pour suivre la mortalité et la morbidité pour tout vaccin où il n’y a pas d’exclusions (contrairement aux essais de vaccins). Pourquoi pas ? Si c’est si sûr, le CDC devrait nous montrer les données.
  24. Il semble que les hôpitaux n’enregistrent pas avec précision le statut vaccinal des patients qui sont admis. Il est donc facile de prétendre qu’il s’agit d’une "pandémie de non-vaccinés".
  25. Vous n’êtes pas considéré comme "vacciné" jusqu’à deux semaines après votre deuxième injection. Je ne suis pas sûr de ce qu’il en est pour les boosters. Mais si vous mourez dans les deux semaines qui suivent votre deuxième injection, tous ces décès sont comptabilisés comme des décès "non vaccinés", ce qui est très trompeur.
  26. Les hôpitaux sont récompensés pour avoir tué des gens au lieu de les sauver. Pourquoi une société avancée ferait-elle cela ? Pourquoi aucun législateur de Washington ne s’y oppose ?
  27. Les irrégularités dans l’essai Pfizer telles que celles documentées ici.
  28. Les taux énormes d’événements indésirables chez les personnes vaccinées.
  29. Les hôpitaux gardent secrètes leurs statistiques globales. Donc quand les accidents vasculaires cérébraux sont multipliés par 5 après le lancement de la vaccination, le public n’en entend jamais parler. Lorsque nous essayons d’obtenir ces données des hôpitaux, ils ne répondent pas.
  30. Le CDC n’a jamais été en mesure d’expliquer les décès d’enfants rapportés dans le VAERS. Ces décès ne correspondaient pas aux statistiques de base sur les décès. L’analyse du CDC a juste dit : voici de quoi ils sont morts, puis a prétendu que ce n’était pas inhabituel et a changé de sujet. Wow ! Personne dans la communauté médicale traditionnelle ou dans la presse traditionnelle ne les a interrogés à ce sujet. C’est comme si le CDC avait dit, "Rien à voir ici les gars... circulez."
  31. L’analyse des données gouvernementales donne des résultats troublants (voir par exemple l’étude de Mathew Crawford à San Diego).
  32. Les autorités gouvernementales utilisent des données non valables pour justifier leurs programmes (voir par exemple cet article).

Ces 32 exemples illustrent ce que j’entends par "toutes les preuves disponibles". Ces 32 sources seraient toutes ignorées par la communauté médicale traditionnelle. Ce n’est pas comme ça que la science est censée fonctionner.

La science nous encourage à utiliser toutes les preuves.

Si vous avez la bonne hypothèse, toutes les preuves devraient être cohérentes avec votre hypothèse.

Nous trouvons impressionnant que les 32 sources soient cohérentes avec l’hypothèse selon laquelle "les vaccins sont trop dangereux pour être utilisés".

Résumé

Les soi-disant "diffuseurs de désinformation" comme moi et mes amis sont tous guidés par les données.

La façon dont vous pouvez nous convaincre que nous avons tort est de nous montrer que votre hypothèse explique mieux les données que notre hypothèse incluant les 32 points de données.

Les appels à l’autorité ne fonctionneront pas.

À ce jour, aucun membre de la communauté médicale dominante ou de la presse ne souhaite nous engager dans une discussion sur l’adéquation des données.

Le monde devrait trouver cela très troublant.

 

Source : https://stevekirsch.substack.com/p/how-to-convince-us-we-are-wrong?utm_source=substack&utm_medium=email

Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire