Le culte de la Liberté

Le culte de la Liberté

lundi 11 avril 2022

Vivons-nous dans Le meilleur des mondes ?

 Je viens de lire le livre suivant d'Aldous Huxley, auteur du Meilleur des mondes. C'est d'une actualité étonnante malgré ces 64 ans révolus.
En voici un certain nombre de citations.

Aldous Huxley, Retour au meilleur des mondes, pocket 1958.

Un état de crise continu justifie le contrôle continu de tout et de tout le monde par les agents du gouvernement … (23)

Pour parodier la phrase de Winston Churchill, jamais tant d’hommes n’auront été manipulés par aussi peu. (30)

Ils sont normaux non pas au sens que l’on pourrait appeler absolu du terme, mais seulement par rapport à une société profondément anormale et c’est la perfection de leur adaptation à celle-ci qui donne la mesure de leur déséquilibre mental. Ces millions d’anormalement normaux vivent sans histoires dans une société dont ils ne s’accommoderaient pas s’ils étaient pleinement humains et s’accrochent encore à « l’illusion de l’individualité », mais en fait, ils ont été dans une large mesure dépersonnalisés. Leur conformité évolue vers l’uniformité. Mais « l’uniformité est incompatible avec la liberté, de même qu’avec la santé mentale… L’homme n’est pas fait pour être un automate et s’il en devient un, le fondement de son équilibre mental est détruit. (31,32)

[Selon William Whyte, dans son remarquable ouvrage, The Organisation Man] une nouvelle Morale Sociale est en train de remplacer notre système traditionnel qui donne la première place à l’individu. Les mots clefs en sont : « ajustement », « adaptation », « comportement social ou antisocial », « intégration », « acquisition de techniques sociales », « travail d’équipe », « vie communautaire », « loyalisme communautaire », « dynamique communautaire », « pensée communautaire », « activités créatrices communautaires ». … les différences biologiques innées doivent être immolées à l’uniformité de la culture […] Cet homme idéal est celui qui fait montre de « conformisme dynamique » (quelle expression délicieuse !), d’un loyalisme intense à l’égard du groupe et d’un inlassable désir de se subordonner, d’être accepté. (37)

Dans Le Meilleur des Mondes, les distractions les plus alléchantes sont délibérément utilisées et à jet continu, comme instruments de gouvernement pour empêcher les populations d’examiner de trop près les réalités de la situation sociale et politique. (51)

Une société dont la plupart des membres passent une grande partie de leur temps, non pas dans l’immédiat et l’avenir prévisible, mais quelque part dans les autres mondes inconséquents du sport, des feuilletons, de la mythologie et de la fantaisie métaphysique, aura bien du mal à résister aux empiètements de ceux qui voudraient la manipuler et la dominer. (52)

La philosophie nous enseigne à douter de ce qui nous paraît évident. La propagande, au contraire, nous enseigne à accepter pour évident ce dont il serait raisonnable de douter. (61)

Mais avec les méthodes utilisées aujourd’hui pour vendre du candidat politique comme s’il s’agissait d’un désodorisant, le corps électoral est positivement garanti contre tout contact avec la vérité, sur quelque sujet que ce soit. (78)

[Les spécialistes de l’hypnotisme] nous apprennent qu’un cinquième de la population peut être hypnotisé très facilement, un autre cinquième est tout à fait réfractaire, ou ne cède qu’une fois sa résistance psychologique diminuée par des drogues ou la fatigue; les trois autres cinquièmes sont un peu plus réfractaires que le premier groupe, mais considérablement moins que le second. (124)

« La Science » (cette personnification merveilleusement commode des opinions, à une date donnée, du professeur X, Y ou Z). (128)

Une vérité sans éclat peut être éclipsée par un mensonge passionnant. (136)

 


1 commentaire: