Le culte de la Liberté

Le culte de la Liberté

vendredi 23 janvier 2015

Merci Charlie !

Il n’y a pas un jour sans que les répliques du séisme de l’attaque sur Charlie Hebdo secouent notre monde. Avec une unanimité hallucinante, nos médias nous servent des variations sans fin sur le thème de cette Liberté que les barbares ont osé enfreindre, envahir, profaner. Dans le Focus Vif du 16 janvier, Laurent Raphaël se sert de ce langage étonnant. “Les barbares ont profané un sanctuaire.” Rien de moins ! Nous sommes en plein culte laïc. Comme quoi il est vraiment difficile à se défaire de la religion ! Vous la chassez par la porte et elle rentre par la fenêtre. Charlie Hebdo un sanctuaire ? On en rirait, et sans doute ses journalistes en premier. Mais il ne faut pas rire. Ce serait une expression de votre liberté peu appréciée. A peine tolérée. Bientôt plus tolérée. Car c’est sérieux. Ne vient-on pas de perdre notre innocence heureuse, notre blanche virginité ? On croyait qu’on pouvait tout dire sans avoir à se soucier des conséquences. Tout dire. Tout insulter. Tout blasphémer. N’est-ce pas un droit inaliénable ? Et ces barbares ont osé profaner cela !
Notons tout d’abord la violence des propos. Une violence toute religieuse. Le sanctuaire du culte laïc a été profané et le ton se fait tout de suite virulent. C’est que nous sommes devant une religion qui refuse de dire son nom. L’athéisme agressif que pratique Charlie Hebdo est religieux. Et il supporte très mal la compétition d’autres cultes. La Liberté qu’il réclame ne tolère aucun rival. La couverture du Vif-l’Express du 16 janvier donne le ton. Il titre sur sa couverture : Ces fanatiques qui nous promettent l’Apocalypse, et, en dessous, Salafistes, évangélistes, juifs ultra… … Comment les neutraliser ? Si cela n’est pas une incitation à la haine …. Les évangélistes ? Tout ce qui y fait une référence oblique à l’intérieur du magazine se résume à un court article sur George Bush, qui n’était pas un évangéliste mais un président. C’est que ce journal à la réputation si sérieuse ne sait toujours pas faire la distinction entre évangélistes et Evangéliques ? On en est encore là ? Et si la référence en couverture est bien aux Evangéliques, c’est que donc un culte reconnu par l’Etat belge est l’équivalent des Salafistes et autres brandisseurs de kalachnikovs ? C’est cela la version du journal du “Vivre ensemble” ? Une invitation à neutraliser tous ceux qui gênent ? Neutraliser. Le verbe était cité lors de la reprise par la police du supermarché juif.
Autrement dit, ce journal, si fier de sa laïcité, propose un pogrom ? Le culte laïc porte bien son nom. Non seulement il pratique des choses éminemment religieuses : baptêmes, communions, …, mais il voudrait maintenant lancer une grande inquisition, dans la plus impure tradition de ce qui s’est fait de pire dans notre histoire religieuse. Chassez le religieux, il revient au galop …
Mais il faut aller plus loin dans l’horreur. Les événements récents, et la une du nouveau Charlie Hebdo en particulier, ont déclenché une vague de violence dans le monde. Au Pakistan, au Nigéria et au Niger, pour ne mentionner qu’eux. Contre qui ? C’est vrai qu’il y a eu des démonstrations contre les ambassades françaises. C’est de bonne guère. Mais qui ont payé ? Qui a-t-on tué ? De qui a-t-on saccagé et brûlé les “sanctuaires” (permettez que je réutilise ce mot). Des laïcs ? Des athées ? Non. Des Chrétiens. Eux qui, dans l’ensemble, ont été choqué et blessé par les publications de ce journal. Eux qui ont été les premiers à être insultés en ce qu’ils ont de plus sacré (mais eux ne s’arment pas de kalachnikovs, ils subissent et, tant que possible, bénissent ceux qui les persécutent). C’est contre eux que la violence s’est déchaînée. C’est un comble. La Liberté adorée des laïcs tue et saccage les Chrétiens. Voici un rapport que je viens de recevoir du Niger :
[Le] drame que nous vivons depuis le vendredi 16 janvier [curieusement, la date de la sortie du Vif-l’Express “apocalyptique” EE]. La situation se présente comme suit :
 1. Bilan 
 -            Niamey : 187 ménages soit 1176 personnes sans abris; 46 églises évangéliques et 15 paroisses catholiques totalement saccagées et entièrement calcinées.
 -            Zinder : 42 ménages soit 693 personnes sans abris; 10 églises évangéliques et 1 paroisse catholique totalement saccagées et entièrement calcinées  
 -            plusieurs domiciles des pasteurs et de quelques chrétiens ont été également brûlés. Nous n'avons pas encore le nombre exact. On parle de 16 à Niamey et 11 à Zinder.  
 -            les localités de Gouré, Matameye et Tanout sont actuellement la cible de ces forcenés.
 Etc.
En tête de ce blog, j’avais écrit la ligne suivante, inspirée par les événements récents : “Le culte de la Liberté aboutira à la tyrannie de la Liberté et les pires exactions seront commises en son nom.” C’est exactement ce qui commence à se voir. Et le plus terrifiant, c’est que les libertaires de l’Occident sont dans le même camp que les exécutants au loin. Les barbares occidentaux ont eu la gentillesse d’armer les bras des barbares ailleurs. Ainsi, la Liberté vantée, adorée et défendue à tort et à travers se fait homicide.
La Liberté sans responsabilité et sans décence est une tueuse de vies innocentes.

Merci Charlie.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire